5 erreurs de comptabilité que les petites entreprises doivent éviter

0
203

Vous ne pouvez pas être un entrepreneur efficace si vous ne disposez pas des bonnes informations sur votre entreprise. Les propriétaires de petites entreprises savent combien il est important de garder des traces de chaque transaction qui a lieu afin de pouvoir prendre des décisions stratégiques par la suite.

Lorsque vous avez un mauvais système comptable, il peut être difficile de rester à flot. Vous risquez d’être confronté à des difficultés financières et opérationnelles, ainsi qu’à des problèmes juridiques. Dans cet article, nous allons vous présenter 5 erreurs de comptabilité que les petites entreprises font régulièrement et comment les éviter à l’avenir.

1. Penser que vous gérez l’ensemble de la comptabilité par vous-même

Sans la bonne formation, la comptabilité peut être un domaine très complexe. Même pour des professionnels expérimentés, il peut être difficile de gérer tous les aspects de cette discipline en même temps. C’est pour cette raison que de nombreuses petites entreprises ont réalisé qu’il est plus logique d’embaucher un comptable fiscaliste, spécialisé dans la finance et la collecte de données.

On pense souvent à tort qu’il est plus coûteux de faire appel à un comptable externe que de gérer soi-même sa comptabilité. Or, les meilleurs comptables peuvent vous faire économiser suffisamment d’impôts pour compenser leurs honoraires, donc n’attendez plus !

2. Mélanger les dépenses professionnelles et personnelles

Il est souvent dans l’intérêt des propriétaires de petites entreprises de distinguer les comptes et les dépenses personnels et professionnels. En effet, mélanger ces deux catégories amène souvent de nombreuses erreurs dans les livres comptables.

Pour éviter ces erreurs simples, ouvrez un compte bancaire professionnel et demandez une carte de crédit corporative. De cette façon, vous pourrez différencier plus simplement vos dépenses. De plus, l’acquisition d’une carte de crédit d’entreprise vous aidera à établir un bon historique de crédit, ce qui pourrait vous faciliter l’emprunt d’argent.

3. Mettre trop de temps pour préparer les informations financières

Généralement, il y a deux périodes de l’année au cours desquelles il faut prêter une attention particulière à la comptabilité de votre entreprise. En effet, la fin de l’année fiscale et la saison des impôts sont deux moments cruciaux concernant la fiscalité. Certaines petites entreprises peuvent donc avoir tendance à analyser leurs livres comptables seulement deux fois par an, ce qui peut être une erreur préjudiciable.

Les erreurs sont comme les dettes, elles ne font qu’empirer avec le temps. Plus vous laissez une erreur dans les livres, plus il sera difficile de l’identifier et de la corriger. Il est donc plus que nécessaire de suivre les relevés des livres comptables. L’analyse de ceux-ci peut être effectuée tous les 2 ou 3 mois.

4. Dépenser sans avoir défini un budget

Ne pas établir de budget à l’avance est une erreur comptable courante pour les indépendants et les petites entreprises. Mais comment s’en sortir ? La première étape peut être aussi simple que de mettre de l’argent de côté chaque mois, ou plus probablement de commencer par un fonds d’urgence !

Une fois que vos finances commencent à s’améliorer, pensez à ajouter des fonds supplémentaires régulièrement jusqu’à ce que ceux-ci atteignent le niveau souhaité. Les budgets sont un excellent moyen d’éviter les dépenses excessives et d’atteindre des objectifs financiers.

5. Ne pas conserver les reçus et les documents administratifs

Les entrepreneurs égarent parfois leurs reçus de dépenses professionnelles. Si une petite entreprise ignore ces dépenses remboursables, elle perdra les déductions fiscales possibles liées aux différents achats réalisés.

Si vous êtes un propriétaire d’entreprise, assurez-vous de garder précieusement vos reçus. Pour une meilleure organisation, catégorisez ces documents par date et type de dépense. Prenez soin de les conserver durant au moins une année, tout comme vos documents administratifs et comptables.